sans gluten, sans lait, sans œuf

Souvenirs de mon merveilleux voyage au Japon… les daifukus sont de petites bouchées en pâte de riz, fourrées à la pâte de haricot rouge qu’on appelle anko. Ce petit délice naturellement sans gluten, sans oeuf et sans produit laitier,  est fondant en bouche et apporte en plus des protéines de bonne qualité. Voilà un encas parfait qui accompagnera à merveille un petit plat de sushis. Merci à Bernard et son blog « la cuisine de Bernard » de m’avoir inspiré cette jolie recette, facile à réaliser.

Ingrédients pour 10 daifukus mochi sans gluten :
pour l’anko sans gluten :
– 1 verre de haricots azuki
– 1 verre de sucre
pour la pâte de riz sans gluten :
– 150g de farine de riz gluant
– 40g de sucre
– 230g d’eau
– fécule de pomme de terre

L’étape 1 consiste à préparer la pâte de haricots azuki qu’on appelle anko. C’est l’étape la plus longue mais elle n’a rien de bien complexe. Faire tremper toute une nuit les haricots dans un grand volume d’eau. Faire bouillir le mélange pendant 5 minutes puis jeter l’eau de cuisson qui a servi au trempage. Ajouter 3 verres d’eau aux haricots et faire cuire une heure pour qu’ils soient bien tendres. N’hésitez pas à ajouter de l’eau si besoin pour éviter que le mélange accroche. A la fin de la cuisson ajouter le sucre et remuer correctement. Passer rapidement le mixeur dans la préparation ou écraser au presse purée pour obtenir votre anko que vous laisserez ensuite soigneusement refroidir.
Avec une cuiller à melon (outil idéal) ou à défaut une petite cuiller former une dizaine de billes de 1cm de diamètre environ à base d’anko  refroidi. Placer ces billes sur une assiette recouverte de papier sulfurisé. Mettre ensuite cette assiette au congélateur pendant au moins deux heures.

L’étape 2 est la préparation de la pâte de riz, la complexité réside ici dans la rapidité à exécuter le mélange et le façonnage. Mélanger la farine de riz gluant, l’eau et le sucre dans un récipient en verre jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucun grumeau. Placer ce récipient au micro-ondes pendant 30 secondes et remuer. Placer une nouvelle fois le récipient au micro-ondes pendant 30 secondes et remuer… recommencer l’opération pendant 30 secondes à chaque fois jusqu’à obtenir une pâte gluante épaisse, à la texture d’un chewing gum. Il m’a fallu trois fois 30 secondes… C’est à ce moment qu’il faut agir rapidement! Déposer la boule de pâte obtenue dans un lit de fécule de pomme de terre, saupoudrée au préalablement sur votre plan de travail.
Il faut réussir à façonner des petites balles de pâte de riz de la taille d’une balle de ping-pong (oui c’est chaud, essayez de ne pas vous brûler!). Aplatir légèrement la balle et y déposer une boule de anko. Refermer ensuite le galet et façonner en boule le daifuku mochi au moyen de la fécule de pomme de terre étalée sur le plan de travail. Placer chaque daifuku mochi sans gluten sur une plaque recouverte de film étirable et mettre au frais avant de déguster avec un bon petit thé vert!