Petit rappel pour les novices du régime sans gluten histoire de ne pas vous faire piéger ou de ne pas vous retrouver coincés lorsque vous inviterez un intolérant chez vous.

Le gluten se trouve uniquement dans certaines céréales. Fruits, légumes, viandes, poissons et oeufs peuvent donc parfaitement être consommés si toutefois ils sont frais et non transformés.
Un moyen assez simple de vous souvenir quelles céréales contiennent du gluten est de retenir SABOT pour Seigle, Avoine, Blé, Orge et Triticale (hybride orge-blé que vous pourrez oublier car utilisé uniquement à des fins fourragères). A cela vous rajouterez l’épeautre, le petit épeautre et le kamut qui sont des variétés ancestrales du blé et qui contiennent donc du gluten.

Voilà qui serait simple si les industriels ne s’étaient pas amusé à en glisser un peu partout dans leurs préparations : il faudra donc vous méfier de certaines appellations comme sirop de glucose, amidon transformé, protéines végétales, malt,… Lire les étiquettes est la clé du succès, même celles des yaourts, chocolats, compotes, charcuteries, sorbets,… car de nos jours il est vraiment possible de trouver du gluten partout.

Mais comment allez-vous faire pour trouver des alternatives au pain, aux pâtes ou aux gâteaux? Pas de panique, la liste des aliments autorisés est elle aussi suffisament longue pour que vous trouviez votre bonheur.
Sarrasin (blé noir), riz, maïs, millet, quinoa, manioc, pomme de terre accompagneront parfaitement vos plats habituels.
En pâtisserie, farines de riz, de maïs, de chataigne, de teff, de coco, de millet, de quinoa, de soja vous permettront de donner de nouveaux goûts à vos desserts.

Pour la suite, c’est beaucoup de bon sens. Remplacer vos bières par du cidre ou encore des bières sans gluten si vous avez la chance d’avoir une épicerie bio près de chez vous, préférer les grillades marinées par vos soins aux saucisses,  les frites maisons plutôt qu’industrielles, les poelées de légumes natures plutôt que préparées,… c’est une question d’organisation qui se met très rapidement en place, qui ne vous demandera pas nécessairement plus de temps de préparation qu’actuellement et qui vous sera profitable à tout point de vue : budget, santé et goût!

L’AFDIAG (association française des intolérants au gluten) établi une liste des aliments autorisés et interdits à destination de ses adhérents. Vous trouverez ici une liste non exhaustive qui vous permettra de faire un premier tri dans vos placards ou de vous orienter au supermarché!

 

©Flickr/sophie & cie