Le 19 janvier 2015, l’émission sur la consommation « on nest plus des pigeons » sur France 4 passe  à table et accorde une place au régime sans gluten dans sa rubrique.
Après le prix des pâtes, le thon en conserve, les saucisses industrielles, le label « Fait maison » et le décryptage de la recette de la pâte à tartiner, la question « Le sans gluten, un véritable bénéfice pour notre alimentation ? » est mise à l’honneur.

Christophe Celier, hépato gastroentérologue est interviewé, il nous explique les principes de la maladie coeliaque pour le pourcentage de la population concernée et met en garde contre les phénomènes de mode du sans gluten que l’on voit émerger de plus en plus.  Dommage que ne soient pas abordé les cas des personnes dites intolérantes sans maladie cœliaques, qui éprouvent de vraies difficultés à digérer le gluten et pour qui l’arrêt de consommation est salvateur.

Le journaliste passe ensuite au supermarché et compare le panier moyen obtenu pour l’achat de produits avec et sans gluten.  Il n’y a ici pas photo, les produits sans gluten, encore sur un marché de niche sont bien plus onéreux. Il fait ensuite goûter pâtes, pain et biscuits à trois de ses collègues qui donnent leurs avis. Les pâtes et les biscuits sont appréciées, le pain beaucoup moins (entièrement d’accord avec cette conclusion… difficile de trouver le pain sans gluten idéal quand on a été habitué de longues années aux bonnes miches de boulangerie).

Alexandra Retion nutritionniste est ensuite interrogée sur la qualité des produits achetés. Elle décrypte les étiquettes et met en garde contre certains additifs utilisés notamment l’hydroxy-methyl-cellulose qui peut engendrer des troubles intestinaux. Ce fut  pour moi la meilleure information de ce reportage et je pense vous tenir informée rapidement des principaux additifs utilisés par l’industrie agroalimentaire dans leurs produits sans gluten! Nous serons également plus vigilantes à notifier cela dans nos tests produits.
La nutritionniste précise également que le régime sans gluten n’a pas vocation à faire perdre du poids et c’est plutôt la meilleure alimentation associée qui entrainerait cette meilleure forme. Selon elle un régime sans gluten peut engendrer des carences, notamment en fibres et vitamines du groupe B.  A ce sujet, nous pensons qu’une alimentation sans gluten ne doit pas être source de monotonie et en mangeant varié et équilibré, en remplaçant le blé par d’autres céréales ou féculents, toutes les nutriments devraient être disponibles!

En conclusion de ce reportage, les journalistes évoquent que le régime sans gluten est une nécessité pour les personnes cœliaques. Pour les personnes non diagnostiquées intolérantes, il faut relativiser et se rendre compte qu’éviter le gluten coûte cher et est contraignant.  Les industries alimentaires surexploitent le créneau du sans gluten et on retrouve des produits contenant beaucoup d’additifs, gras, sucrés et chers. Verdict des journalistes : manger mieux et pourquoi pas moins de gluten pour diversifier son alimentation et empêcher l’apparition d’intolérances alimentaires.

Vous pouvez revoir ce documentaire en replay sur le site de France4, la partie spécifique au sans gluten commence au temps 1h05.