La maladie coeliaque est une maladie auto-immune de sensibilité au gluten. Commune, celle-ci se traite efficacement par un régime sans gluten, mais celui-ci est contraignant. Pour cette raison, les immunologistes cherchent de nouvelles stratégies de traitement.

L’ankylostome est un parasite intestinal. Pourtant, des chercheurs Australiens l’ont volontairement administré à des patients souffrant de la maladie céliaque dans le cadre d’une étude visant à réduire les effets néfastes du gluten sur leur organisme. Ce premier test a été réalisé à toute petite échelle sur 52 semaines. 12 patients ont ainsi donné leur accord pour recevoir l’ankylostome et tous (malgré les 4 qui ont quitté l’étude pour des motifs indépendants du gluten ou du parasite) ont montré une tolérance accrue au gluten.

Tout au long de l’année, les chercheurs invitaient les patients à des micro challenges lors desquels ceux-ci devaient consommer des portions de plus en plus importantes de pâtes. A la fin de l’étude, les patients pouvaient manger 60 à 75 spaghettis quotidiennement, soit l’équivalent d’un bol. Selon Paul Giacomin, immunologiste à la James Cook University « un tel repas aurait habituellement provoqué une réponse inflammatoire débilitante chez le patient coeliaque, qui souffrirait de symptômes tels que la diarrhée, crampes et vomissements. »

Les détails de l’étude ont été publiés dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology.

Sources : http://www.ctvnews.ca/health/celiac-patients-may-be-able-to-avoid-gluten-free-diet-thanks-to-worms-1.2025690

http://www.jacionline.org/article/S0091-6749%2814%2901010-0/abstract

Crédit photo : http://www.abc.net.au/